A l’occasion du cent quatrième anniversaire de la naissance de l’écrivain et chercheur Mouloud MAMMARI Avant première du film l’opium et bâton en tamazight

331

Sous le patronage de Madame la Ministre de la Culture et des Arts, le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA) organise le mardi 28 décembre 2021 à la salle Ibn Zeydoun de Riyad El Feth, l’avant-première du film doublé en tamazight L’opium et le bâton de son réalisateur Ahmed RACHEDI, en partenariat avec l’Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel AARC .

La version amazighe du film est accomplie par Samir AIT BELKACEM, dans le respect des standards internationaux en la matière, concrétisant ainsi une passerelle entre les deux langues nationales, l’arabe et le tamazight. Cette performance ouvre de nouvelles perspectives pour la production cinématographique nationale, et ce à la faveur du doublage professionnel et de la possibilité d’offrir à un public plus large lare /découverte de chefs-d’œuvre artistiques d’une dimension historique, linguistique, culturelle et patrimoniale indéniables.

Pour rappel, ce film-culte du cinéma national est une adaptation du roman de l’écrivain et chercheur en anthropologie – Mouloud MAMMERI- sortie en salle en 1971. Il nous revient cette année avec la fraîcheur de la langue maternelle de beaucoup d’Algériennes et d’Algériens : le tamazight.

Le choix du 28 décembre pour cette avant – première est tout à fait indiqué pour rendre un hommage à un illustre écrivain et chercheur, Mouloud Mammeri en l’occurrence, dont l’apport pour la culture algérienne est immense, et pour qui le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA) avait consacré en 2017, coïncidant avec le centenaire de sa naissance, un programme riche en manifestations scientifiques et culturelles.

Le projet du doublage en Tamazight de L’opium et le bâton, soutenu par le Ministère de la Culture et des Arts, est arrivé à terme, dont l’opération, rappelons-le, a été lancée lors de cette célébration.

Une sortie en salle ,dans différentes villes du pays ainsi que pour la communauté nationale établie à l’étranger, est prévue dès l’entame de la nouvelle année 2022 par le Haut Commissariat à l’Amazighité et l’Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel ( AARC).